Un nouveau printemps d’observation

Un nouveau printemps mais pas n’importe lequel ! Il y a exactement 20 ans, un couple de Faucons pèlerins s’est installé dans le centre de Bruxelles, tout au sommet de la tour nord de la cathédrale des Saints Michel et Gudule.

En 2004, cela faisait exactement 10 ans que les Pèlerins étaient revenus nicher en Belgique après la disparition causée par le DDT, un polluant chimique persistant utilisé comme pesticide dans l’agriculture. Le couple de la cathédrale est le tout premier à s’installer en ville en Belgique. Depuis le retour en 1994, la plupart nichaient sur des sites industriels d’abord pour ensuite se ré-établir sur les falaises de Meuse désertées à la fin des années 60’.

Vingt ans plus tard, ils sont une douzaine de couples de Pèlerins à Bruxelles. Les prospections sont encore en cours, peut être que l’une ou l’autre nouvelle famille Pèlerin sera découverte ce printemps !

Mais venons-en à ce nouveau printemps de découvertes en streaming live 24/7 ! Nous allons observer ensemble les trois couples les plus connus de Bruxelles. Voici l’état de la question les concernant :

A la cathédrale des Saints Michel et Gudule, dans le cœur de Bruxelles, le couple arrivé en 2019 est toujours au rendez-vous. Mais il continue de se faire remarquer ! La femelle a pondu avec quasi 3 semaines de retard par rapport à 2023. Pourtant, l'hiver 2024 a été le deuxième le plus chaud jamais enregistré en Belgique. Allez comprendre… En plus, comme l’année passée, elle n’a pondu qu’un seul œuf. Une nouvelle caméra a été installée afin de proposer un autre angle d’observation du nid. Surprenant ! Les caméras de la cathédrale seront connectées début de semaine prochaine. Encore un peu de patience donc !

Dans la tour de l’église Saint Job à Uccle, le couple de Pèlerins couve 2 œufs. La femelle en a pondu un troisième mais il a rapidement été cassé. Mâle et femelle se relaient sur les deux « survivants » dont l’éclosion est attendue au milieu de la semaine prochaine. Il s’agira probablement des premiers fauconneaux de la génération 2024 à éclore à Bruxelles. Une nouvelle caméra a également été installée à Uccle. Elle permet de filmer l’entrée du nid et donc d’observer les fauconneaux lorsque, à partir de l’âge de 4 semaines, ils passent le plus clair de leur temps à observer le quartier verdoyant.

Au sommet du beffroi du bâtiment historique de l’Université Libre de Bruxelles, au Solbosh, le couple de Pèlerins couve 4 œufs depuis le 21 mars. De là-haut, les faucons ont une vue imprenable sur le Bois de la Cambre et au-delà, sur la Forêt de Soignes. Considérant une durée d’incubation de 32 jours, l’éclosion est attendue aux alentours du 21 avril.

Voilà le décor planté, top départ pour une nouveau printemps d’observation de l’oiseau le plus rapide du monde !


Top