Vision nocturne

23/04/2015

Le Faucon pèlerin est un oiseau diurne. Cela signifie qu’il est réputé actif le jour, et non la nuit comme le sont les chouettes. Mais cela ne signifie pas pour autant que les Pèlerins dorment profondément toute la nuit, ni d’ailleurs que leur comportement ne peut évoluer.

Lorsque le soleil se couche et que la luminosité baisse à Bruxelles, la caméra installée sur le balcon commute automatiquement afin de filmer en infra-rouge (IR). Les images filmées ne sont donc plus en couleur, mais apparaissent en noir et blanc à l’écran et dans les enregistrements. Il n’y a donc pas de spot braqué sur le nid afin d’observer le comportement des fauconneaux – et de leurs parents - durant la nuit. Ces films en infra-rouge sont également de grande qualité. Ils permettent d’observer les faucons sous d’autres couleurs, avec des contrastes différents par rapport aux images en couleur. On peut ainsi remarquer que les œufs des Pèlerins présentent une réflexion toute particulière puisqu’ils n’apparaissent pas sombres (rouge brique en lumière normale) mais blancs brillants (voir vidéo)! On savait déjà que les œufs des oiseaux cavernicoles (qui nichent dans une cavité, donc dans l’obscurité) présentent une forte brillance que l’on suppose liée à la possibilité que cela offre à l’oiseau qui couve de mieux localiser ses œufs. Est-ce également le cas pour le Faucon pèlerin ?

L’observation du nid durant la nuit permet de constater que la femelle adulte est toujours à proximité de ses fauconneaux. Au jour d’aujourd’hui – les fauconneaux sont maintenant  âgés de 2 semaines -, elle les couve encore. Bientôt, ils seront trop gros, mais elle restera toujours de garde à proximité, posée sur la plateforme ou bien entre les pilastres du balcon.

Les fauconneaux se réveillent régulièrement au cours de la nuit. Ils se retournent, bougent quelque peu et se rendorment. Les nourrissage sont rares durant la nuit mais cela arrive. Il semble que leur activité nocturne augmente avec l’âge.

La grande découverte liée à l’observation des Pèlerins durant la nuit est le fait qu’ils chassent dans l’obscurité! Cela a d’abord été prouvé par des collègues britanniques à la cathédrale de Derby  à la fin des années 2000. A Bruxelles, cette activité nocturne a été suspectée dès l’installation des Pèlerins à la cathédrale, en 2004. En effet, des restants de proies (plumes, carcasses, crânes) découverts au pied de la tour concernaient des espèces d’oiseaux migrateurs nocturnes. Le constat était donc indirect.

La nouvelle caméra extérieure installée à la cathédrale des Saints Michel et Gudule permet maintenant d’observer en direct et avec précision,  le mâle de retour de chasse, se posant sur une gargouille  et y plumer consciencieusement la proie qu’il vient de capturer. Cela ne dure pas toute la nuit, il faut se connecter au bon moment, mais les observations sont surprenantes !

A suivre … dans le prochain blog !

Top